Votre Vue

Dans cette rubrique vous allez retrouver les diffèrents problèmes liés à l’oeil, impactant votre vue.

>> Myopie
>> Hypermétropie
>> Astigmatisme
>> Presbytie
>> Cataracte

MYOPIE

La myopie est un défaut de la vision très fréquent ; la fréquence de la myopie augmente pour des raisons d' hérédité et d'environnement. L'oeil myope voit flou en vision de loin , car cet oeil étant plus long que la normale, l'image d'un objet se forme en avant de la rétine ; par contre , sans correction, la vision de près est bonne .

La myopie faible ou moyenne n'est pas une maladie ; par contre, lorsque la myopie est très forte (> 9 dioptries), il peut alors s'agir d'une pathologie évolutive au cours de la vie qui nécessite une surveillance rapprochée de l'ophtalmologiste.

La myopie apparait le plus souvent dans l'enfance et se stabilise à un âge variable, fonction de la date d'apparition de la myopie ; plus la myopie débute tôt (6 ans), plus elle se stabilise tôt (16 ans) ; plus elle apparait tard (18-20 ans), plus elle peut se stabiliser tard (28-30 ans) . La décision de traiter la myopie peut être prise quand la myopie est stable.

Le principe du laser consiste à modifier la géométrie de la cornée souvent trop bombée par un profil d'ablation spécifique à chaque oeil et déterminé par un programme informatique laser, en fonction des examens préopératoires (OPD-SCAN : topographie cornéenne, aberrométrie , pupillométrie).

Le faisceau laser va modifier point par point la surface de la cornée de façon à obtenir un nouveau profil caractérisé par un aplatissement central (comme une lentille de contact) et calculé dans le but de corriger exactement le défaut visuel. Les nouveaux profils actuels sont très larges et asphériques pour optimiser au maximum la qualité de la vision en particulier nocturne et supprimer tout risque d'éblouissement.

hypermétropie

L'oeil hypermétrope est plus petit que la normale, contrairement à la myopie, avec parfois une cornée plate. L'image d'un objet qu'il soit de proche ou lointain arrive en arrière de la rétine et l'oeil voit flou en permanence surtout de près mais parfois de loin quand l'amplitude d'accommodation (zoom de l'oeil) n'est pas suffisante. Les jeunes hypermétropes sollicitent en permanence leur accommodation.
La nécessité d'une correction optique (lunettes ou lentilles) se fait ressentir plus ou moins tôt en fonction de la puissance du défaut optique hypermétropique et la capacité d'accommoder.

15% de la population est atteinte mais beaucoup de gens ne savent pas qu'ils le sont. L'hypermétropie non corrigée est responsable de fatigue visuelle de difficultés à fixer,et parfois de maux de tête.

Le principe du traitement laser consiste à modifier la cornée en provoquant un léger bombement central, ce qui est exactement le contraire de la myopie (aplatissement central). Pour arriver à augmenter la courbure centrale de la cornée, la photoablation réalisée par le laser est périphérique.

Astigmatisme

L'oeil normal présente une cornée globalement sphérique : chez l'astigmate, la cornée va être plus bombée dans une direction que dans l'autre (axe de l'astigmatisme).
L'image sur la rétine va se former en plusieurs points entraînant une vision floue. L'astigmatisme peut être associé à une myopie ou à une hypermétropie.
La correction se fait également par lunettes ou par lentilles cornéennes.

"Le principe du traitement de l'astigmatisme consiste à modifier la cornée en traitant plus dans un axe que l'autre. Le profil d'ablation vise soit à aplatir un axe trop bombé ou à faire bomber un axe trop plat ; la plupart du temps le traitement de l'astigmatisme est associé à un traitement de la myopie ou de l'hypermétropie. Le traitement de l'astigmatisme a été considérablement amélioré ces dernières années grâce à la reconnaissance irienne par le laser, la correction de la cyclotorsion et l'eye tracker, c'est à dire pour simplifier ,que le laser s'adapte exactement à chaque oeil en fonction des données préopératoires et surtout corrige extrêmement rapidement tous les micromouvements de l'oeil pendant la procédure, la rendant ainsi ultraprécise ."

presbytie

La presbytie est la perte progressive de l'accommodation. L'accommodation est une fonction naturelle de l'oeil qui lui permet par des mouvements incessants et ultrarapides du cristallin de voir net à toutes les distances (loin, intermédiaire, près).

La presbytie est liée au durcissement progressif du cristallin avec l'âge et commence vers 40-45 ans et atteint les 2 yeux.
Elle vient se rajouter à un défaut optique préexistant (myopie, hypermétropie, astigmatisme).

Les hypermétropes ressentent plus précocement la gêne liée à la presbytie et souvent découvrent leur hypermétropie parce qu'ils n'arrivent plus à lire de près et ressentent le besoin de lunettes pour la vision de près.

Les myopes pensent souvent à tort qu'ils sont épargnés par la presbytie ,car sans lunettes ou lentilles suivant la puissance de la myopie et de la presbytie, ils peuvent parfois lire de près ; mais en revanche lorsqu'ils portent leur correction de loin (lentilles ou lunettes), ils ne peuvent plus lire de près et ressentent la nécessité d'un équipement de près supplémentaire ou d'un système progressif (verres ou lentilles).

Le principe du traitement laser de la presbytie (presbylasik) repose sur la technique de la multifocalité , tout comme les lentilles progressives ou les implants multifocaux.

Le faisceau laser va modifier la géométrie de la cornée de façon à la rendre multifocale autorisant la vision de près, la vision intermédiaire, et la vision de loin des 2 yeux de manière symétrique contrairement au procédé de monovision ; le profil d'ablation créé permet la vision de loin par le centre de la cornée et la vision de prés par la périphérie cornéenne alors que la vision intermédiaire est permise par la zone de transition.

Le traitement de la presbytie tient compte évidemment de l'anomalie initiale (myopie, astigmatisme, hypermétropie) et l'ensemble des défauts sont corrigés par le profil d'ablation crée spécifiquement pour chaque cas grâce à un programme informatique laser très sophistiqué qui tient compte de très nombreuses variables préopératoires.

Le traitement multifocal et pseudoaccommodatif de la cornée est utilisé en pratique courante dans notre centre et dans le monde depuis plus de 5 ans avec succès sur un nombre très important et croissant de patients ; en particulier, les patients hypermétropes sont ravis de ce procédé puisqu'ils sont améliorés non seulement de près et en intermédiaire mais également de loin .

>> Suite des problèmes liés à votre vue : Cataracte