Intervention

Dans cette rubrique vous allez retrouver l’ensemble du déroulement de l’opération, des préparatifs pré-opératoire ainsi que nos recommendations post-op.

>> Avant l'opération
>> Pendant l'opération
>> Après l'opération

Avant

Un Bilan pré-opératoire complet est indispensable avant toute décision pour :
Dépister toute contre-indication à l’intervention (cornée trop mince, anomalie de forme de la cornée (Kératocome), défaut de vision non stabilisé.
Mesurer tous les paramètres de l’œil, utiles pour établir le protocole opératoire.

Pour bien se préparer à l’intervention :
Arrêter les lentilles souples 4 jours avant, les lentilles rigides 8 jours avant
• Venir sans maquillage
Repas léger avant de mesurer la forme et l’épaisseur de la cornée par topographie cornéenne
Chaque cornée, a l’équivalent d’une empreinte digitale, qui la rend différente de n’importe quelle cornée dans le monde.

Le bilan permet :
Analyser certains défauts de l’œil par Abérrométrie.
Recalculer l’acuité visuelle et la réfraction oculaire (formule des lunettes) après dilatation des pupilles, afin de mesurer la puissance du défaut oculaire sans forcer l’œil.
Examiner le fond de l’œil, la tension oculaire

Pendant

L’acte chirurgical est rapide et simple, l’anesthésie locale se fait grâce à un collyre instillé 2 fois de suite : aucune injection est nécessaire.
Le patient est allongé sous le microscope du laser , le chirurgien contrôle tout sous microscope.

Préparation :
• la peau autour de l’œil est désinfectée par badigeonnage à la bétadine par l’infirmière.
• Un champ de protection stérile est placé sur le visage
• Un écarteur de paupières sert à maintenir l’œil ouvert et à l’empêcher de cligner.

Pour la PKR :
Le chirurgien va effectuer le pelage de la cornée : c’est indolore.

Pour le Lasik :
Un anneau de succion va exercer une pression pour le bloquer l’oeil, puis se fait la découpe du capot (Microkératome ou Intralase).

Durant ces quelques secondes, la vue disparaît et revient dès que l’anneau de succion est retiré, le capot est ensuite soulevé.

Le Laser Excimer est alors activé, on entend un bruit de crépitation durant quelques secondes il faut alors fixer la lumière rouge du laser qui sert de point de fixation.
Ce spot rouge va devenir de plus en plus flou mais il faut s’éfforcer de le fixer.
Par sécurité, si l’œil bouge et qu’il ne fixe plus cette lumière rouge, le laser stoppe immédiatement les tirs qui sont totalement indolores.

En cas de PKR une lentille pansement spéciale est posée sur l’œil

En cas de Lasik, le capot est remis en place et adhère spontanément.

Lavage oculaire avec du sérum puis instillation de collyre antibiotique et anti-inflammatoire.
L’intervention est terminée : Pas de Pansement, on passe au 2ième œil.

Après

Quinze minutes après l’intervention, le patient peut repartir. Il est préférable d’être accompagné.

Il faut prévoir des lunettes teintées pour atténuer la gêne engendrée par la lumière.

Durant 3 à 4 heures après l’intervention, l’œil est inconfortable (larmoiement, sensation de picotement, vision floue, gêne à la lumière).

En cas de douleur, notamment après PKR, un antalgique peut être pris dès le retour au domicile. Le traitement par collyre antibiotique et anti-inflammatoire doit être commencé.

Il est primordial de ne pas se frotter les yeux surtout durant les 2 semaines qui suivent l’intervention.

Le maquillage peut être repris au bout de 7 jours
La natation : 15 jours à 3 semaines
Le travail et la conduite automobile sont possibles dès le lendemain.